Mathieu Proulx mars - 4 - 2009 Éditoriaux1 COMMENTAIRE

Est-ce qu’il faut être abruti, bête, con, de mauvaise humeur 365 jours par an ou toutes ces réponses pour être un agent de stationnement qui donne des tickets?

Après avoir vu le bonhomme (pour ne pas prendre des mots plus crus) de ce matin, je crois vraiment qu’on est con avant de choisir ce métier et non que le métier rend con.

Parce qu’ils ont le gros bout du bâton : une machine qui en 30 secondes (aux dire du bonhomme) peut vous émettre un contrat d’infraction.
Parce qu’ils n’utilisent jamais le gros bon sens et qu’ils appliquent la loi sans se poser de question.
Parce qu’ils ne savent pas la signification du mot « diplomatie » pour insurger leur autorité sur les honnêtes citoyens qui non seulement aident l’énomonie du centre-ville, mais aussi qui n’ont pas 200$ par mois à mettre dans un stationnement payant du centre-ville.
Parce qu’ils croient que nous, les « civils », sont stupides et « hors-la-loi » et que c’est à cause de ca qu’on leur crie des noms alors qu’en fait, leur impolitesse et leur manque de civisme leur attire eux-mêmes des ennuis.

Si un jour (yeah … dans mes rêves les plus cinglés!), la lucidité vient à l’esprit de ces agents, alors ils comprendront qu’on attire des abeilles avec du miel, pas avec des propos bêtes et méchants et qu’alors les contribuables comme vous et moi collaboreront comme il se doit.
Ils se rendront alors compte que donnant-donnant, la politesse attire la coopération et c’est CA que la ville devrait prôner.



Une réponse à “Les agents de stationnement”

  1. Frank
    2009/03/04 à 10:52

    Ne subit pas!
    Quand on me gueule après; je gueule!
    Quand on me frappe; je frappe!
    C’est con mais que veux-tu, certain personnes sont comme des loups et ne comprennent qu’un seul langage.
    L’empathie n’est pas donné à tous.

Ajouter un commentaire